Vacances en France

Publié le par camelia

Vacances en France du côté de Bordeaux

 

 

ATTENTION POUR CEUX QUI PARTENT EN VACANCES EN FRANCE QUAND…

C'est l'heure de...

péro
Tu prends

univert2 

Et tu finis par être

 bourément3

Puis tu fais le

mmariolent4 

Tu te retrouves à

 poil

Dans

cave 

Tu vois

msalop 

Et.. et ..attention..

Tu

bézet8 

 

les
folle9

C'est

 crevantent10

Et puis ...

Tu te réveilles et...

 eglise

tu te rends compte qu'il ne te reste...

 HI HI I HI

 

 

 

Publié dans blagues

Commenter cet article

:0091: :0010: :0085: 05/12/2010 20:13



un petit coucou en passant....j'espère que tu vas bien.....voilà bien longtemps !!!



Danielle 27/03/2010 21:23



gros bisous !



Linda et Picasso ::0071::0079:: 20/03/2010 22:01


Bonsoir , je te remercie chaleureusement de tes passages chez moi ...
celà fait un moment que je médite sur le sens de la vie , et je ne lui trouve aucun sens au milieu de ce monde de peur et de destruction, peur d'une abeille qui pourtant sans elle on ne survivera
pas, peur d'un voisin de l'étranger, d'aller dans un bois la nuit ou en métro le soir, peur de ce voir dans le miroir ...
j'ai pas cette peur alors je suis paria ..a aimer les abeilles et la jungle ...
on me dit folle ...
6 ans que j'ai un blog et que je crie dans le desert ...hoo il est lu, enfin parfois mais est-ce utile ...
je devrais parler cul et argent je pense lolll
y'a quand méme sur cette terre quelques personnes qui pense comme moi ... mais avec le temps on se lasse de parler a des murs qui ne cachent que d'autres murs et où l'on entends méme pas les
murmures du vent ...


Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
On oublie le visage et l'on oublie la voix
Le coeur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien


Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va


L'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
L'autre qu'on devinait au détour d'un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
Avec le temps tout s'évanouit


Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
Mêm' les plus chouett's souv'nirs ça t'as un' de ces gueules
A la Gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
Le samedi soir quand la tendresse s'en va tout seule


Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va


L'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
L'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien


Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
On oublie les passions et l'on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid


Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va


Et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l'on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment
Avec le temps on n'aime plus.


 


de toute façon bientôt il n'y aura plus rien a aimer ....



canelle56 18/03/2010 21:45


Coucou te voilà de retour....j'en suis ravie
gros bisous